MLB The Show 21 Review – Faire un pas dans la prochaine génération

INFORMATIONS SUR LE JEU

MLB The Show 2120 avril 2021

Plateforme Xbox One, Xbox Series X / S, PlayStation 4, PlayStation 5

Éditeur Sony, MLB Advanced Media (Xbox)

Développeur SIE San Siego Studio

C’est une grande année pour la franchise de longue date MLB The Show de Sony, du moins d’un point de vue commercial. Avec MLB The Show 21, la série fait son premier pas provisoire sur les systèmes de nouvelle génération et, plus important encore, sur les consoles Xbox. En fait, dans une tournure plutôt inattendue des événements, ce jeu développé par Sony est également une version Day One Xbox Game Pass. Inutile de dire qu’il y a de très bonnes chances que ce soit le titre MLB The Game le plus joué à ce jour.

Alors, MLB The Show 21 parvient-il à le faire tomber dans les gradins devant peut-être son plus grand public à ce jour? Ou la franchise, comme le sport dont elle s’inspire, est-elle devenue un peu figée dans sa manière? Dépoussiérez ces crampons et assouplissez votre bras de lancement, car il est temps de jouer au ballon …

Les magasins numériques PS3 et PS Vita restent ouverts, Jim Ryan admet avoir pris une «mauvaise décision»

MLB The Show reste l’une des franchises sportives les plus solides du marché. Comme je l’ai déjà dit, il s’agit d’une série qui sait quand explorer et fournir des détails et des mécanismes complexes, et quand il est préférable de rationaliser l’expérience. Ces jeux capturent particulièrement bien l’intense danse de va-et-vient entre le frappeur et le lanceur, tout en gardant généralement un alignement facile à saisir. Bien que le baseball ait la réputation d’être un peu endormi, The Show peut offrir des expériences étonnamment intenses. Cette année, le développeur SIE San Diego Studio fait un travail particulièrement efficace pour présenter les subtilités de la série aux nouveaux arrivants, permettant aux joueurs de choisir à la fois un style de jeu général (Occasionnel, Simulation ou Compétitif) et un niveau de difficulté (y compris la difficulté dynamique), et obtenir un ressentez la sélection toujours croissante de commandes et de mécanismes de la série avec un explorateur d’options bien conçu.

Comme d’habitude, MLB The Show 21 apporte quelques modifications au gameplay de base de la série. L’ajout le plus notable est le nouveau système Pinpoint Pitching, qui oblige les joueurs à tracer des formes avec le bon bâton analogique afin de mettre la balle au-dessus de la plaque. Chaque type de terrain a sa propre entrée unique, et si vous le faites mal ou gâchez le timing, votre balle peut se retrouver dans la terre ou au-dessus de la tête du receveur. Essayer de réaliser des quarts et des demi-tours de style Street-Fighter lors du lancer me semble étrange au début, mais cela s’est développé assez rapidement sur moi. Pinpoint Pitching capture mieux la sensation de la hauteur réelle que les simples barres de synchronisation utilisées dans le passé, chaque hauteur étant en fait différente et nécessitant une certaine maîtrise. Tout comme un vrai lanceur, vous vous retrouverez à graviter vers certains emplacements préférés que vous êtes meilleur à exécuter – je peux réussir des balles rapides et des balles courbes sans problème, mais les changements me causent toujours des problèmes pour quelque raison que ce soit.

Le terrain a également été peaufiné, avec une nouvelle gamme d’animations et de captures donnant aux joueurs plus de polyvalence lorsqu’ils chassent ces balles résistantes, en particulier près des murs. Tout semble juste un peu plus fluide, avec moins de ceux-ci, “Pourquoi mon voltigeur n’a-t-il pas fait ce que je voulais qu’il fasse?” situations. Cela dit, mis à part les réglages Pinpoint Pitching et le fielding, MLB The Show 21 ne se sent pas vraiment différent de celui de l’année dernière, avec de nombreux aspects du jeu, tels que le bâton, principalement un copier-coller.

La liste des trophées de retour révèle la portée du jeu et des exigences de platine raisonnables

Une autre chose qui n’a pas beaucoup changé est les visuels de MLB The Show 21. Bien sûr, le jeu a l’air beau et net fonctionnant à 4K et 60fps sur la PS5, mais il est assez clair que tout fonctionne toujours sur le même ancien moteur. Les joueurs sont solidement rendus et beaucoup d’amour a été versé dans chaque stade de baseball, mais le piquant visuel supplémentaire et l’effort pour recréer avec précision à quoi ressemble le sport à la télévision que vous voyez de concurrents comme la série NBA 2K sont largement absents ici. Le jeu n’utilise même pas particulièrement bien les fonctionnalités exclusives de la PS5 – le retour haptique du contrôleur DualSense n’est déployé que très subtilement et j’ai été surpris de toujours regarder les écrans de chargement pendant plusieurs secondes avant les matchs. À de rares exceptions près, jouer à MLB The Show 21 sur PS5 ressemblait à un jeu PS4 via une compatibilité descendante.

Comme cela a été le cas ces dernières années, MLB The Show 21 est construit autour de quatre modes de base – Road to the Show (carrière), mars à octobre (saison), franchise (mode GM) et Diamond Dynasty (Ultimate Team) . Mars à octobre reste le meilleur et le plus unique du groupe, bien qu’il soit aussi le moins amélioré cette année. Pour ceux qui découvrent la série, mars à octobre offre une série de défis plus rapides tout au long de la saison – réussissez-les et vous gagnerez de l’élan, ce qui augmentera vos chances de gagner des jeux simulés entre les défis. L’idée est de laisser les joueurs contrôler le destin de leur équipe préférée tout en réduisant considérablement le temps nécessaire pour traverser une saison. Cette fois-ci, vous avez plus d’occasions d’appeler et de promouvoir des prospects recrues et plus de drames ont été ajoutés à l’après-saison, mais sinon, San Diego Studio s’en tient à ce qui fonctionne.

Le mode le plus amélioré cette année est probablement Franchise, qui propose des menus remaniés, y compris un nouveau tableau de profondeur qui projette réellement comment vos joueurs vont s’améliorer ou diminuer à l’avenir. Ceci est possible grâce à une logique améliorée qui évalue mieux les performances et la valeur de votre gamme. Comme vous vous en doutez, cela vous permet de faire des métiers bien mieux éduqués que par le passé. Le mode Franchise de MLB The Show 21 peut être un peu sec, et oui, il manque toujours un mode en ligne, mais il est imbattable en termes d’interface utilisateur et de mécanique de base.

Le raté cette année, comme la plupart des années, est Road to the Show. Il manque la présentation cinématographique soignée des modes de carrière de la compétition ou la structure convaincante de mars à octobre. Cette fois-ci, San Diego Studio tente d’animer les choses avec une série de podcasts à tête parlante, les épisodes changeant en fonction de la performance de votre personnage. C’est à peu près aussi passionnant que cela puisse paraître et je ne pense pas avoir écouté un seul d’entre eux tout au long sans appuyer sur le bouton de saut. Si les développeurs de MLB The Show veulent s’en tenir au concept de podcast l’année prochaine, ils doivent sérieusement pimenter les émissions. Quant à Diamond Dynasty, c’est en grande partie le même que l’an dernier. Il reste l’un des modes de style Ultimate-Team les moins exploitants, bien qu’il semble s’imposer lentement davantage sur d’autres parties du jeu.

La seule fonctionnalité majeure vraiment nouvelle de MLB The Show 21 est le Stadium Creator, qui est exclusif aux consoles de nouvelle génération sans raison expliquée de manière adéquate. L’éditeur approximatif est assez polyvalent et apporte un peu de légèreté à cette série autrement étroite – n’avez-vous pas toujours voulu jouer à la balle devant un public enthousiaste de T.rexes et de brontosaures? Cela dit, bien que le Stadium Creator soit amusant à petites doses, il se sent finalement comme un jetable. Un petit bonus que les joueurs les plus sérieux oublieront bientôt.

Même sans nouveaux modes majeurs, il y a beaucoup de contenu à travailler ici, San Diego Studio promettant de garder les choses fraîches avec les listes mises à jour habituelles, les nouveaux défis et les événements. Même si vous commencez à être un peu fatigué du package standard MLB The Show, il y a toujours de bonnes chances que vous entriez dans des manches supplémentaires avec le match de cette année.

Cet avis était basé sur une copie PS5 de MLB The Show 21 fournie par l’éditeur Sony. Vous pouvez récupérer une copie du jeu ici.

Produits mentionnés dans cet article

Contrôleur DualSense
69,96 USD

Les liens ci-dessus sont des liens d’affiliation. En tant qu’associé Amazon, Wccftech.com peut gagner des achats éligibles.

7,5

Alors que MLB The Show 21 est une autre entrée solide dans la série, le pitch aux nouveaux arrivants Xbox et à ceux qui recherchent une expérience de nouvelle génération n’est pas aussi fort qu’il aurait pu l’être. Le pitch, le fielding et les modes existants obtiennent quelques ajustements bienvenus, mais les ajouts vraiment significatifs sont minces sur le terrain et la présentation de la série est coincée dans ses pistes. Les fans de hardball hardcore et les propriétaires de Xbox qui n’ont jamais expérimenté MLB The Show auparavant devraient passer un bon moment, mais cette franchise pourrait avoir besoin d’une phase de reconstruction d’ici un an ou deux.

Le pitching de Pinpoint fonctionne bien Fielding obtient le polissage nécessaire Des ajustements intelligents aux modes existants Le créateur de stade est amusant Beaucoup à faire comme toujours Cons Rien de nouveau pour le bâton / l’attaque Pas de modes ajoutés significatifs Présentation stagnante Fonctionnalités PS5 sous-utilisées

A propos Technoguide

Voir aussi

Une nouvelle technologie convertit les déchets plastiques en carburéacteur en une heure – Technoguide

Les chercheurs de l’Université de l’État de Washington ont mis au point un moyen innovant …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut